Qu'est-ce qu'un logiciel libre ?

Un « Logiciel Libre » ?!
Mais de quoi s'agit-il au juste ?

Une des premières choses essentielles à préciser est le terme « libre ».
Dans le contexte original, le mot libre fait référence à la liberté et non pas au prix. La confusion vient souvent de la traduction à partir des textes originaux anglais qui parle de free software qui peut se traduire aussi bien par « logiciel gratuit » que « logiciel libre ».

Pour Richard Stallman, initiateur du projet, le concept de liberté au niveau des logiciels se fait à 4 niveaux différents, 4 degrés successifs de liberté.
Et seul, un logiciel qui satisfait à ces 4 critères peut être qualifier de Logiciel Libre :

  • Degré 0 : l'utilisateur à la liberté d'executer un programme : autrement dit de s'en servir.
    Ce premier degré de liberté est obtenu par tous les logiciels, même les logiciels propriétaires ou privateurs issus des grandes maisons d'édition de logiciel (Microsoft, Apple ...): une fois le logiciel acheté je l'installe et l'exécute en cliquant sur son icône. je peux ensuite l'utiliser.
  • Degré 1 : l'utilisateur à la liberté d'étudier le fonctionnement du programme.
    Ceci permet de vérifier que le logiciel n'exécute aucune action cachée. Pour pouvoir accéder à ce degré de liberté, il faut pouvoir accéder au code source du logiciel: on dit du logiciel qu'il est Open Source.
  • Degré 2 : l'utilisateur à la liberté de copier et redistribuer le programme.
  • Degré 3 : l'utilisateur à la liberté d'améliorer le programme et de publier les modifications pour en faire bénéficier toute la communauté.

On comprend donc que la notion de logiciel libre est bien plus qu'un concept technique: il s'agit d'un mouvement social.

En effet, comme le dit ce très cher Richard (n'hésitez pas allez le voir s'il passe dans votre région, il n'est plus tout jeune mais en plus du contenu de son discours vous apprécierez le côté sympathique du bonhomme) : « avec un logiciel propriétaire je n'ai pas de choix: je ne suis pas libre ! »
Et tout en continuant d'expliquer :
« Un ami vient à la maison et je lui montre un truc sur mon ordinateur. Il trouve ce que je lui montre sympa et voudrait faire la même chose chez lui sur son ordinateur. Il me demande si je peux lui prêter ce logiciel.
A ce moment là, je n'ai pas le choix, je dois :
• Soit trahir cet ami en refusant de lui faire une copie de ce logiciel.
• Soit trahir la loi en faisant une copie illégale de ce logiciel.
Parceque c'est mon ami, j'enfreins la loi. Je trahis l'entreprise et la licence de ce logiciel. »

Soyons réaliste, c'est souvent ce que nous faisons pour ne pas déplaire à nos amis.
Mais le plus grave, c'est que dans cette situation nous cautionnons et soutenons les sociétés qui conçoivent ces logiciels et qui ne nous laissent pas la liberté. Et je dois choisir entre l'entreprise ou mon ami !
Et je vais contribuer, moi, à propager ce genre de valeur !! IMPOSSIBLE

Alors vous vous dites:
« Ok, ok je suis d'accord avec la philosphie du libre, mais bon pour moi logiciel libre c'est Linux et je ne me sens pas du tout prêt à passer à Linux : c'est bien trop compliqué pour moi ... »
et puis « Mon Windows je me sens bien avec. Je le connais bien. Et les virus et autres spywares, malwares, je gère ... »
C'est votre choix. Cela vous regarde, vous et vous seulement.
Mais en faisant le raccourci logiciel libre Linux, vous faites une grosse erreur : Linux n'est qu'un logiciel libre comme les autres !
Il existe de très nombreux logiciels libres pour Windows.
Vous pouvez par conséquent respecter vos convictions et adhérer à la philosophie du libre en les utilisant.
Mais dans tous les cas, il ne s'agit pas de faire un effort personnel en utilisant des logiciels dépassés ou moins bien. Non, non, ces logiciels libres sont performants, stables, faciles d'utilisation et n'ont rien à envier à leur équivalent propriétaire.

Quelques exemples :
Le navigateur internet : Essayer Firefox.
Firefox est rapide, fonctionnel, facile à utiliser (il ressemblera d'ailleurs beaucoup au navigateur Chrome, Internet Explore ... que vous utilisez actuellement).
Firefox est reconnu comme étant plus sûr (niveau sécurité) et plus respectueux de la confidentialité des données (lorsque vous surfez sur la toile).
Il comprend aussi de nombreux plugins ou modules si vous voulez étendre encore ses fonctionnalités.
Le traitement de texte : Essayer LibreOffice.
Cette suite bureautique complète et gratuite contient (comme la suite de Microsoft MSOffice) un traitement de texte, un tableur, des dictionnaires ...
Et elle vous permettra de lire tous vos anciens documents rédigés avec word !!

Et il y a de très nombreux autres exemples de logiciels libres concernant la musique, le dessin ....
Donc oui, utiliser des logiciels libres sous Windows, c'est possible.

Bref, vous avez compris, vous n'avez rien à perdre et tout à gagner en essayant et utilisant les logiciels libres. Alors ne vous en privez pas !!
Pour en savoir beaucoup plus sur le mouvement des logiciels libres, regardez par ici.

Aimez et pensez librement. Le reste regarde Dieu.
-- (Victor Hugo)

En savoir plus :