Google : le géant qui fait peur ?

Après IBM dans les années 70 puis Microsoft, voilà que maintenant Google est devenu le nouveau grand méchant de l'informatique mondiale. En effet, Google de par sa position ultra-dominante inquiète autour de lui. Officiellement plus de 90% des recherches se feraient à travers son moteur de recherche. Pourtant malgré des qualités indéniables, on peut à juste titre se poser des questions sur le modèle de fonctionnement de cette société.

Google : une vraie success story à l'américaine.
Voici l'histoire de Google et surtout son importance actuelle en quelques chiffres :
Crée en 1998 par 2 étudiants dans un garage. Introduit en bourse l'été 2004 ...
Aujourd'hui en 2015, c'est près de 50.000 employés, environ 60 milliards de dollars de trésorerie, une capitalisation en bourse de plus de 300 Milliards de dollars, 2 millions d'ordinateurs répartis dans plus de 60 data-centers (fermes de serveurs) ... en consommant au passage près de 0.01% de la consommation mondiale d'électricité !
Tout ça financé par la publicité qui représente plus de 90% du chiffre d'affaires de Google.

Comment expliquer un tel succès ? Google, fureteur du net, a répondu à un vrai besoin: fournir un moyen facile de trouver une information sur l'immense toile mondiale composée aujourd'hui de plus de 30 trillions de documents (soit 30 000 milliards !!). Et pour cela, ses milliers de robots parcourent le net incessamment pour tout enregistrer. Aujourd'hui, c'est le moteur de recherche qui domine la recherche sur l'Internet mondial.

Mais alors ou est le problème ? Qu'est-ce qui peut inspirer une telle crainte !
Après son succès foudroyant, qui lui a permis en quelques années de se hisser parmi les plus grands.
La domination de Google dans certains domaines est si importante et sa puissance financière telle, qu'on peut craindre qu'il ne contrôle/oriente/manipule l'information.

Quelques explications à propos de Google et son moteur de recherche :

  • Certains décrient que Google privilégie la performance et la rentabilité à la pertinence et la qualité. En considérant à juste titre que les internautes s'arrêtent aux premières pages proposées, le classement qui consiste à placer en premier les pages les plus visitées, mène à privilégier incontestablement les liens commerciaux et publicitaires... et évidemment cela rapporte beaucoup à Google !! (cf Approfondir Google en chiffres : voir résultats financiers et publicité).
  • D'autres constatent aussi que le moteur de recherche renvoie dès qu'il le peut voire même systématiquement sur ses propres produits : Google est partout, et surtout dans Google.
    Google peut-il légitimement conseiller ses propres produits avant ceux des concurrents ?
  • De par son fonctionnement intrinsèque, Google ne référence bien que les pages beaucoup liées à d'autres pages web. Pour google, plus il y a de liens vers une page web plus cette page sera bien référencée et donc connue. De ce fait, tout le Web documentaire (fichiers texte, rapports, thèses ...) est moins bien répertorié.
    Bien sur, pageRank continue d'être amélioré et le contenu des fichiers est indexé depuis plusieurs années. Néanmoins, Google reste très discret sur l'algorithme qui permet de classer les pages du Web.
  • En plus d'enregistrer des milliards de pages web, Google enregistre aussi vos habitudes sur Internet pour, dit-il « mieux répondre à vos besoins !! ».
    Encore récemment, on a appris que sa politique d'enregistrement de mot de passe (par défaut si vous avez la mauvaise idée d'utiliser son navigateur Chrome) était pour le moins discutable.
    Comme le dit l'expression: Google en sait plus sur vous que ce que vous n'en savez sur lui.
  • Google n'est pas vraiment impartial. Il cède facilement aux lumières dorées des enjeux financiers.
    Par exemple, afin de pouvoir pénétrer le marché chinois (immensément prometteur: plus d'un milliard de consommateurs), Google a accepté, à la demande du gouvernement, de filtrer le Web. Tout simplement parceque les contenus accessibles pouvaient être contraires aux idéologies politiques ... que des opposants au régime pouvaient s'exprimer !!
    Vous conviendrez que ce n'est guère acceptable pour une société qui arbore des slogans comme « l'information pour tous », « il faut libérer le savoir » ou encore qui annonce publiquement: « Nous servons le monde, tous les pays... les riches, les pauvres, les enfants des rues au Cambodge... »


Pourtant, malgré ces points négatifs, force est de constater que Google est moteur d'innovation dans beaucoup de domaines et cela, même si les inquiets y voient un moyen vers ce qu'ils appellent « le contrôle total de l'information et de la connaissance ».

Survolons quelques autres exemples concrets (qui prêtent eux aussi sujet à polémique) :

  • Google Books : Google a entrepris de numériser plusieurs millions d'ouvrages à travers le monde.
    Dans tous les cas, une chose est sûre : Google sera bientôt le nouveau leader mondial du livre numérique sur Internet, même si d'autres géants du secteur comme Microsoft, yahoo ou Amazon se sont unis pour contrer l'hégémonie de Google.
    La France, comme d'autre pays, s'inquiète de voire passer la culture française sous la coupe de Google. Pourtant certaines grandes bibliothèques (la BNF par exemple) ont refusé de signer avec Google, grâce notamment à une intervention de F. Mittérand, qui a dénoncé les clauses du contrat (pourtant très classique chez Google): - propriété des livres numérisés accordés à vie à Google ! - Exclusivité de l’indexation des ouvrages sur le Net ...
  • Vous connaissez le couple Google Earth / Google Maps qui permet de visionner notre planète avec précision (photos satellites) ou trouver votre route. Même si le territoire américain est beaucoup plus précisément cartographié (parfois même en 3D), c'est vraiment impressionnant et souvent très pratique pour trouver son chemin ou un point de rendez-vous. Essayer de voir votre quartier avec Google Earth (vous verrez probablement le toit de votre maison !)
    — Ici encore la France sentant qu'elle risquait de perdre le contrôle de son propre territoire (ainsi que de précieux marchés !) a lancé pendant l'été 2006 le géoportail IGN permettant de couvrir le territoire français avec des photos aériennes d'une qualité encore supérieure (territoire complet avec une résolution de 50cm).
    Gageons que, pour être concurrentiel, ce service restera (à l'instar de Google Earth) gratuitement accessible et surtout proposera une interface de navigation aussi intuitive et aisée.
    — En ce qui concerne les cartes routières, Google Maps n'est pas encore en Europe au niveau de ce que propose depuis bien longtemps un Mappy ou Via Michelin. Mais jusqu'à quand ?
    Google a d'ailleurs été assigné de nombreuses fois en justice pour « violation d'espace ou de vie privée » avec son outil Street Views.
  • Google Documents : Encore un nouvel outil issu de la société américaine qui permet de stocker en ligne gratuitement vos documents. Ce qui est surtout très intéressant c'est la possibilité de créer, modifier, éditer, faire du traitement de texte, des tableaux, des présentations, des formulaire ... Et l'on peut partager ses fichiers avec d'autres utilisateurs. On peut aussi exporter/convertir ces fichiers vers les principaux formats connus (HTML, MSoffice, OpenOffice, PDF ...)
    La encore tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes si ce n'est que Google amasse quantité d'informations personnelles vous concernant et surtout se donne le droit : - d'accéder à ses informations, - d'en bénéficier, - de les reproduire pour son propre compte, - de les diffuser auprès d'autres sociétés ...
    Et qu'en est-il de certaines données plus confidentielles ?! Comme pour la messagerie Gmail, en utilisant les services Google, vous acceptez implicitement que celui-ci parcourent et utilisent vos données comme il l'entend !!
  • On ne présente plus Youtube : 4 milliards de vidéos vues chaque jour, 72 heures de vidéos mises en ligne chaque minute ... Là encore Google est ultra-dominant.
  • Et que dire du navigateur Chrome. Là encore Google est en passe de gagner la guerre des navigateurs en pointant en 2ème position au niveau mondial (derrière Microsoft Internet) voire en 1ère place en Europe !
    Reconnaissons que son navigateur fonctionne bien. Il faut néanmoins savoir que Google use de toute son influence auprès des acteurs pour imposer son navigateur en tant que navigateur installé par défaut. Quelle aubaine pour Google que ce logiciel pour faire passer sa Pub !
  • De même pour le système d'exploitation Android qui occupe déjà plus de 80% des appareils mobiles de par le monde. La domination est écrasante !
    Et là encore Google pousse par tous les moyens, en prétextant des plus ou moins contestables, pour assoir son hégémonie.

Bref, vous l'aurez compris, Google ne manque pas d'idées quand il s'agit de conquérir le monde. Et je n'ai cependant pas évoqué de nombreux autres points comme - Google plus : son portail social - ses services DNS qui pourraient lui donner encore un peu plus de contrôle sur l'Internet - ou d'autres projets gigantesques (certains dirons mégalo) comme celui qui consiste à vouloir créer une immense base de données contenant le génome (patrimoine génétique) de tous les humains ou celui de faire un réseau Internet utilisant ballons, drones et autres satellites ...



CONCLUSION :
Alors, Google acteur innovant ? Indiscutablement.
Grand Méchant Loup du Web qui dévore tout ce qui se trouve sur son chemin ? Je crois qu'il n'y sur ce point plus rien à démontrer.
Et chaque année qui passe nous donne un peu plus raison !

Alors même s'il est difficile de complètement se passer de Google, il convient d'être particulièrement vigilant en utilisant des outils venant d'acteurs alternatifs. Et c'est tout à fait faisable !
En effet, pour les utilisateurs/consommateurs que nous sommes, cette position de Géant ne peut pas être que défavorable sur le long terme mais aussi nuire à la richesse et à la diversité culturelle.
Pensez-y régulièrement quand vous faites une recherche sur Google search, utilisez Youtube ou Chrome ...


Approfondir :

  • La face cachée de Google (lien1 ou lien 2) une vidéo issue de l'émission «Envoyé spécial» qui explique très simplement et clairement : Comment ce moteur de recherche est-il devenu aussi puissant ? Faut-il avoir peur de ses talents d'espion ? Et peut-on vivre sans lui ?
  • Google en chiffres.
  • Google en route vers un monopole géant dénoncé par les entrepreneurs du Web, la commision Européenne ...
  • Et si Google fournissait votre électricité ?
  • Une lecture très intéressante, bien qu'assez ancienne mais très en avance sur son temps (publié en 2006) sur le blog de Jean-Louis Gassée: en 2 parties (1. et 2.) ... avec pertinence, finesse et humour.
    Il s'agit d'une analyse très précise sur la bataille Google vs Microsoft. Le texte est toujours d'actualité et très pertinent, même si quelques nouveautés sont apparues depuis. On y annonce déjà que « depuis 1996 certains pré-sentent déjà que le système d'exploitation est caduc, le butineur devient l'OS, l'Operating System ... » ou encore que « les techniques de programmation comme Ajax sont au point ...»
  • Sans les publicités, le Web aurait eu un prix.
  • Est-il possible d'utiliser un téléphone Android sans les produits Google (anglais).